Les Amis du Patrimoine de Niderviller

10 mai 2019

Qui sont les saints de glace

Les saints de glace approchent ! Mais qui sont-ils ? Saint-Mamert, Saint-Pancrace et Saint-Servais doivent leur surnom au bon sens populaire, qui observait des gelées tardives le jour de leurs fêtes, les 11, 12 et 13 mai.

Détrônés par Estelle, Achille et Rolande

Dans le calendrier actuel, ils ont été détrônés par Estelle, Achille et Rolande car en 1960, l’Église catholique a supprimé les saints auxquels on vouait un culte de type païen. Reste qu’agriculteurs et viticulteurs ont longtemps continué à implorer les saints de glace lors de processions. Aujourd’hui encore, les jardiniers ne plantent jamais pendant ces trois jours s’il y a risque de gel.

Par l'équipe Ça m'intéresse

 

Posté par APANID à 17:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 mai 2019

Pourquoi le 8 mai est un jour férié

Le choix du 8 mai pour célébrer la fin des combats de la Seconde Guerre mondiale n'était pas une évidence.

Au mois de mai, les jours fériés se succèdent à une telle allure qu’on a parfois à peine le temps de penser à leur signification.

Le 8 mai, les Français commémorent la fin des combats en Europe contre l’Allemagne nazie. Bizarrement, ils sont les seuls, avec la République tchèque et la Slovaquie, à avoir considéré cette date comme symbolique et a en avoir fait un jour férié.

1. Le lendemain de la capitulation allemande

Le 8 mai 1945 est le jour où cessent les combats de la Seconde Guerre mondiale en Europe, au lendemain de la capitulation allemande. Celle-ci intervient dans la nuit du 6 au 7 mai. 

Capitulation sans condition, elle est signée à Reims, où se trouve le quartier général des forces Alliées, par le général Alfred Jodl, le chef d’état-major de la Wehrmacht.

L’Allemagne nazie a perdu sa tête quelques jours plus tôt : le 30 avril, Adolf Hitler s’est suicidé dans son bunker, à Berlin. A partir de l’automne 1942, les Alliés avaient pris l’avantage sur l’Allemagne et depuis février 1945, le pays était envahi à la fois par l’Est et par l’Ouest.

L’acte de capitulation fixe la cessation des hostilités au 8 mai à 23h01.

La Seconde Guerre mondiale ne se termine réellement que quatre mois plus tard, avec la capitulation du Japon le 2 septembre 1945. Elle a coûté la vie à 40 à 50 millions de personnes.

 2. Une spécificité française

La décision des Français de retenir le 8 mai comme jour de commémoration est atypique.

Les Russes célèbrent la capitulation de l’Allemagne nazie et la fin des combats le 9 mai. En effet, les Allemands ont capitulé une seconde fois le 9 mai, au quartier général des des forces soviétiques à Berlin. Une façon pour Staline de montrer aux Alliés que l’URSS ne comptait pas se laisser confisquer la victoire. En outre, à cause du décalage horaire, la fin des combats a eu lieu le 9 mai et non le 8, à l’heure de Moscou.

Au Royaume-Uni et aux États-Unis, le 8 mai n’est pas un jour férié. Les Américains rendent hommage aux soldats morts pour la patrie le dernier lundi de mai, appelé « Memorial Day« .

3. Un jour férié qui a fait débat

En France, une loi de 1946 dispose que la victoire sur l’Allemagne nazie sera commémorée « le 8 mai de chaque année si ce jour est un dimanche et, dans le cas contraire, le premier dimanche qui suivra cette date« , mais cette décision pose rapidement ds problèmes : la célébration se trouve concurrencée, voire occultée, par la fête de Jeanne d’Arc, qui tombe au même moment.

A la demande des anciens déportés et résistants, une nouvelle loi est votée en 1953, qui fait du 8 mai le jour fixe de la commémoration et un jour férié… mais seulement pour quelques années, car on revient à une date variable (le deuxième dimanche de mai) dès 1959. En 1968, nouveau changement : la commémoration est à nouveau fixée au 8 mai, mais ce jour reste travaillé.

En 1975, le président Valéry Giscard d’Estaing décide de supprimer la commémoration officielle de la victoire sur l’Allemagne nazie et de la remplacer par une « journée de l’Europe« , pour marquer la réconciliation franco-allemande. Il souhaite transformer le 11 novembre en une journée nationale du souvenir mais suscite ainsi l’indignation des associations d’anciens combattants.

Prenant son contre-pied, François Mitterrand fait en 1981 du 8 mai un jour férié. Depuis cette date, la commémoration revêt à nouveau un caractère officiel à l’échelle nationale. Son rituel est en grande partie emprunté à celui du 11 novembre : le président passe en revue les troupes sur la place de l’Étoile, dépose une gerbe, ravive la flamme du tombeau du soldat inconnu.

Par Béatrice Roman-Amat

Posté par APANID à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2019

Joyeux 1er mai

sans-titre

 

Une petite histoire de cette tradition à l'adresse :

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/05/01/pourquoi-offre-t-on-du-muguet-le-1er-mai_5292955_4355770.html 

Posté par APANID à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2019

L''APN présente à la fête des beaujolais

Ce week end des 13 et 14 avril, l'Apn a participé à la fête des beaujolais en présentant une exposition centrée sur le canal de la Marne au Rhin et en organisant une marche le dimanche 14 en matinée

P1010495

P1010496

P1010497

P1010498

 

P1010499

 

P1010500

P1010501

P1010502

P1010503

P1010504

Le dimanche matin, malgré le temps frais et maussade, une quarantaine de courageux se lancent à la découverte du patrimoine.

 

P1010514

P1010515

P1010518

P1010517

 

P1010516

P1010519

P1010524

P1010528

P1010527

P1010521

 

P1010532

P1010533

P1010534

P1010535

P1010536

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

Posté par APANID à 19:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2019

Nettoyage d'une croix de 1854

Dans le cadre de la préservation de notre patrimoine, l'APN a fait procéder au nettoyage d'une croix datant de 1854, située Chemin de la carrière.

Plusieurs couches de peintures avaient été rajoutées au fil des années.

 

P1010486

 

La croix avant nettoyage

NIDV croix (1)

Pendant le nettoyage.

P1010490

Après nettoyage.

 

Posté par APANID à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 mars 2019

55è défilé carnavalesque

P1010456

P1010458

P1010461

P1010465

P1010468

P1010475

P1010478

Le dimanche 3 mars, pour la 55è année consécutive, se sont déroulées les festivités carnavalesques.

Le défilé fut suivi d'un bal et lundi du traditionnel "lumperbal".

Rappelons la signification de ces festivités.

Ethymologie

Le mot nous vient d'Italie en conservant l'éthymologie latine "carnis levare" c'est à dire "enlever, ôter la chair".

Le carnaval est une récupération par la culture chrétienne des anciens cultes dont :

- les Lupercales romaines : chaque année, les Luperques vêtus de peaux de boucs sacrifiés, couraient à travers la ville en frappant avec des lanières de peaux de boucs tous ceux qu'ils rencontraient notamment les femmes. Celles-ci ne cherchaient pas à se soustraire aux coups, parce qu'elles croyaient que cela favorisait la grossesse.

- les saturnales : elles avaient lieu aux alentours du solstice d'hiver et duraient entre un et sept jours. On organisait des banquets, où le maître de maison servait ses esclaves à table, on mangeait en général un cochon de lait, on suspendait des figurines au seuil des maisons ou aux chapelles des carrefours. Un roi de fantaisie était élu et était le maître de ses réjouissances pendant ces journées où l'on prenait parfois de grandes libertés...

Dates :

Le carnaval commence à la fête des rois "l'Epiphanie" et se termine le mercredi des cendres. Le lendemain on entre dans la période des 40 jours du Carême.  Pour nos voisins d'outre Rhin ainsi qu'en Moselle la date symbolique de début des festivités est fixée au 11 novembre à 11heures 11 minutes.

Il marque la fin de l'hiver de la vieille année, l'année nouvelle commençant le 1er avril jusqu'en 1564, ce qui explique d'ailleurs en partie les farces du 1er avril.

Les festivités :

- le masque, le déguisement, assurent l'anonymat et marquent une rupture avec le quotidien : le comportement de l'homme change.

- Le carnaval est souvent personnifié par un mannequin de paille qu'on met à mort après une parodie de jugement. Il joue le rôle du bouc émissaire et on lui attribue tous les maux. Il finit brûlé le mercredi des cendres

- le symbole du feu évoque la régénération de la lumière du soleil, c'est l'hiver qui est condamné.

- c'est d'abord une fête de la jeunesse, avec des significations sociales : les jeunes s'arrogent un droit de contrôle notamment vis à vis de ce qu'ils estiment être des délits sexuels. Mais selon les époques ces mêmes jeunes font preuve de violence à l'égard des fautifs et des femmes avec souvent des débordements. La sexualité, refoulée en temps normal, s'exprime "librement" ces quelques jours.

 

Posté par APANID à 21:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2019

AG annuelle

 

 

P1010449

L'AG 2019 s'est  tenue le 22 février dernier au complexe de salles en présence de la conseillère départementale Nicole Pierrard et du maire Claude Vouriot.

En ouverture le président Gérard Michel, déplora que de nombreuses demandes de l'association n'aient reçu de réponse de la part des autorités décisionnelles. Il fit par ailleurs un appel pour renforcer les rangs de l'association.

La trésorière Andrée Mairesse présenta le bilan financier de l'année 2018. Ce bilan fut validé par le vérificateur aux comptes Etienne Oswald et quitus fut donné par l'assemblée. Celle-ci reconduisit les deux vérificateurs dans leur mission.

P1010451

 

Le président présenta le programme de l'année 2019 :

-  participation à la fête du beaujolais et de l'eau des 13 et 14 avril avec exposition et marche le long du canal

- restauration du calvaire route des carrières 

- poursuite de la mise en place des panneaux explicatifs sur les sites remarquables de la commune

- participation à la journée européenne du patrimoine 

Puis le secrétaire René Bourgon présenta le bilan de l'année 2018. Année particulièrement chargée avec les journées du patrimoine et la participation à diverses manifestations notamment celle du 11 novembre.

Vous trouverez sur ce blog des compte-rendus des différents évènements.

P1010453

Nicole Pierrard félicita l'association des actions menées et regretta que le département ne puisse participer davantage financièrement.

Puis le maire Claude Vouriot remercia l'association de sa participation active à la vie du village. Il fit le point sur les travaux de réhabilitation du site de la faïencerie, travaux ayant pris du retard suite à la découverte de la mérule, des travaux de dépollution et des fouilles archéologiques. Il indiqua également que la communauté des communes ne participait pas aux "petites restaurations".

La réunion se termina autour du traditionnel verre de l'amitié.

 

 

 

 

 

 

Posté par APANID à 21:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2019

Assemblée générale 22 février 2019

L'assemblée générale de l'APN se tiendra le vendredi 22 février 2019 à 20h au complexe de salles.

Au menu :

- rapport d'activité 2018 

- rapport financier 

- rapport vérificateurs aux comptes 

- programme des actions 2019

- fixation cotisations 2020

L'occasion de vous mettre à jour de votre cotisation 2019 qui est fixée à 12€.

Le verre de l'amitié clôturera la réunion.

Nous comptons sur votre présence.

Posté par APANID à 17:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Décès Claude Le Roy

 

DSCF3201

DSCF3173

 

Claude Le Roy nous a quitté le 2 février dernier à l'âge de 82 ans. 

Poète, écrivain, essayiste, il était président de la société des auteurs normands.

Auteur de nombreuses biographies, il avait beaucoup écrit sur Delphine et Astolphe de Custine notamment :

- Delphine de Custine Reine des Roses

- Rendez-vous des lettres et des arts chez le marquis de Custine 

- La Rencontre Delphine et René à Fervaques.

IMG_0121

 

NIDV custine 020

 

En novembre 2013, avec nos amis normands de Fervaques, il vint à Niderviller et nous offrit une très belle conférence sur la vie de Delphine de Custine.

IMG_0134

 

Il a été inhumé à Sainte Honorine la Chardonne dans l'Orne, sa paroisse.

Adieu Claude, merci de ta gentillesse et de l'oeuvre littéraire que tu nous a laissée. Nos condoléances à la famille, aux proches et aux membres des nombreuses associations dont tu fis partie.

 

Delphine à Fervaques

 

La rose et l'épine en ce vieux château
Tressent le vécu de la châtelaine :
Un jour le plaisir, un autre la peine...
Le bonheur s'éveille et meurt aussitôt.
La fleur d'aconit auprès du ruisseau
Conte ce destin de lumière et d'ombre :
Tantôt le ciel pur, tantôt la pénombre...
Un grain de poison vert-de-grise l'eau.
L'espoir cependant descend du coteau,
Le pas d'un cheval allume un sourire :
L'amant vient, surgit, la rose respire...
Tant pis si l'épine arme son couteau.
Claude Le Roy

 

 

 

Posté par APANID à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2018

Joyeux Noël et Bonne Année

aHR0cHM6Ly93d3cuc2l0bG9yLmZyL3Bob3Rvcy84NDgvODQ4MTUwMTI3XzQuanBn

 

Joyeux Noël et Bonne Année 2019 à vous, vos familles et vos proches.

Et n'oubliez pas de visiter la magnifique exposition autour du bouquet de Delphine de Custine au musée de Sarrebourg. Il vous reste quelques jours.

 

Posté par APANID à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]